nfgflyerconcert13bis

28 Mai 2009, est la dâte du dernier concert de New Found Glory en France. En effet, l'album « Not without a fight » vient de sortir et NFG tourne en Europe pour la promotion de cet album. Ce soir là, à « La Maroquinerie » ce fut un concert de fou. Quatre ans après, NFG a sorti Radiosurgery en 2012 et juste après une petite tournée Européenne qui ne passera pas par la France.

Les tournées anniversaire de l'album éponyme et de « Sticks & stones » aux Etats-Unis se suivent, les années passent sans que NFG passe par la France. En 2013, NFG sont enfin de retour pour deux dates exceptionnelles ! Tout cela grâce, à Emodays production, qui organisa deux soirées magiques pour les fans français du groupe.

La première date a eu lieu à Paris, le 27 Août dans la petite salle du Divan du monde, avec en première partie les français de Switch To Happiness, Mary Has A Gun, et les américains de We Are The In Crowd. Pour la deuxième date à Lyon le 28 Août, nous retrouvons We Are The In Crowd en première partie et les groupes français d’Eden Line et The Earl Grey. Voici mon récit du concert parisien de New Found Glory.

Nous y voilà, 4 ans après le dernier passage de NFG en France ; les fans de NFG et les We Are The In Crowd sont venues nombreux pour assister à cette soirée mémorable. Je me rendis vers 15H pour pouvoir apercevoir le groupe. Les techs sont en plein montages du matos, j'aperçois la batterie de Cyrus Bolooki sur la scène.

J' ai attendu qu'un membre sorte de la salle pour pouvoir l'approcher mais en vain. Alors que je regardais ailleurs, en me retournant, j’aperçus Cyrus Bolooki le batteur. Je lui fis signe et très chaleureusement il vint m'accoster. Commence alors une discussion, j'en profite pour prendre une photo avec lui. Je lui demanda si Justin le tour manager pouvait venir me voir mais il me répondis que celui-ci faisait les réglages des guitares car il est aussi le tech guitare.

892622_689601891068375_865670068_o

Ensuite Ian et Steve sortent à leur tour c'est aussi l'occasion de pouvoir discuter avec eux. Je leur parle de la route depuis la Hollande et me prend en photo avec Ian avant qu'ils rentrent dans leur bus.

Après plus rien, les soundchecks, et une attente interminable avant l'ouverture des portes, J'avais repéré la salle et je souhaitai être au balcon, sans trop de difficulté je réussissais à être sur le balcon juste en face de la scène. 

1269932_689604067734824_357319884_o

Switch To Happiness  (FRA): un jeune groupe :

A l'ouverture des portes, le concert commença avec Switch To Happiness. Ce groupe est jeune et cela se voit même si le chanteur essaye d'avoir un charisme avec une veste en cuire et une chemise ouverte qui finira par enlever. Quelques chansons ressortent de ce concert comme «I Hate the Way you Love » chanson qu'ils annoncent poster en direct sur internet. C'est cette chanson que je retiendrai de leur concert.

Mary Has A Gun (FRA): ça enchaine :

DSC_2296

Ensuite c'est au tour de Mary Has A Gun de prendre place sur la scène Parisienne. J'ai peu suivi leur set car je devais contacter le tour manager de NFG. Malgré cela j'avais l'impression qu'ils enchainaient les chansons et communiquaient très peu avec le public. Dommage pour un groupe français, il n'y a pas l'excuse de la langue. Peut-être y avait-il une consigne de la salle, aux premières parties de ne pas trop trainer, Le set ce termine trop vite avec la chanson « Hypnotized » qui réveilla la foule avant d'accueillir We Are The In Crowd.

We Are The In Crowd (USA) : énergique :

DSC_2325

C'est l'heure de WATIC (comme dirais les fans), de faire son apparition. Ils étaient presque aussi attendu que NFG, de nombreux fans, attendaient leurs passages en France. Pour moi ce fut une découverte car j'avais écouté quelques titres sur internet mais sans plus.Le concert était énergique même si je n'entendais pas beaucoup la voix de la chanteuse. Je ne sais si cela venait du micro ou du faite que je sois au balcon. C'est dommage car j'aurais aimé entendre sa jolie voix. 

DSC_2336

Le public répondit présent avec une bonne énergie. Le bassiste sautait sur chaque chanson, il vivait sa musique par contre le second guitariste était dans son concert mais communiquait moins avec les fans, ce qui le rendais un peu plus effacé. Les chansons se suivent et on ne s'en lasse pas. On oublierais presque qu'ils étaient la première partie de NFG. Mais voilà leur set ce termine pour laisser place au champion du monde poids lourd de pop punk comme les surnommes le site américains Absolutepunk.net. WATIC quitte la scène avec l'envie de revenir en France, et c'est une bonne chose pour leurs fans.

 New Found Glory (USA) : du vieux avec du neufs :

DSC_2353

 4 ans, 4 années de disette, 4 années où ils ne passeront pas par la France, 4 années que les fans attendaient leurs retours et nous y sommes. Mais les stars se font désirées. Une interminable mise en place de la scène avec un DECOR ! Oui un décor, c'était la première fois que je voyais NFG jouer un concert en France avec un décor. En effet au Trabendo en 2008 et La maroquinerie en 2009 il n'y avait pas de décor. Certes, c'est anecdotique mais cela fait toujours plaisir. Mise en place, test fait, plus qu'à attendre le groupe.

Les lumières s'éteignaient enfin, la music d'intro commença. Avec un projecteur bleu, éclairant le décor. Cyrus fit son apparition et s'installa derrière sa batterie. C'est partie avec la chanson énergique de « All downhill from here », et il faudra peu de temps à mettre le bordel dans la salle, où les slameurs et pogoteurs ont commencé leurs show dans la fosse. Ils ont enchainé avec « Something I call personality » qui pour moi est « LA CHANSON » qui met l'ambiance avec les « go » de Jordan le chanteur demandant de les reprendre avec lui.

Ils ont annoncé la couleur, leur concert est une pure folie. Ils ont enchainé avec « Anthem for unwanted » chanson issue du dernier album « Radiosurgery ». qui n'est pas mal aussi pour mettre l'ambiance avec ses « oh  oh oh ». Cette chanson qu'on entendait pour la première fois en live en France. Très efficace. On se dit qu'ils vont se calmer avec une chanson plus calme mais non, « Understatement » met vraiment la folie dans la fosse !

« Truck stop blues » et « Better of dead » deux chansons très pop punk et très énergiques et toujours pas de signe de répit. Le groupe donne tout avec cette setlist de folie ! On se demande comment ils font pour être toujours à fond après de telles chansons aussi énergiques. Ils ont enchainé avec « Head on collision » qui paraît plus calme en apparence seulement. C'est l'occasion de parler de l'album où est issue cette chanson « Sticks & stones » qui fêtait l'an dernier ses 10 ans ainsi que sa tournée anniversaire où le groupe reprenait toutes les chansons de l'album. Mais ce soir ils n’oublierons pas de jouer des chansons de chaque albums et même des EP.

La folie sera a son paroxysme avec « Don't let Her Pull You Down ». Où Jordan et Chad s'amuseront à encenser la foule afin de reprendre le refrain. Surprise, un petit incongru se mit en caleçon avant d'être viré manu militari par le tour manger de la scène. C'est pour cela que l'on ne peut pas passer à coter de ce concert NFG tellement c'est une folie. Ensuite, viens la chanson mythique de « Hit or miss » qui fait toujours son effet auprès des fans.

DSC_2363

Un peu d’accalmie avec « Kiss me », ou le rythme de folie mené depuis le concert redescend d'un cran seulement, car très vite cela repart avec « Tip of the iceberg » chanson issue de L'EP du même noms. Pour rappeler la tournée du 10 e anniversaire, il ont joué « It's been a summer » chanson très peu jouée en live, mais peut être fait-elle partie des chansons qu'ils aiment interprétés.

« Dressed to kill » et « Coming home ». « Truth of my youth » et « the strory so far » viennent de terminer le set plus tranquillement. Le groupe sort de scène mais reviennent pour un rappel très énergiques avec « Listen to your friends », « Forget my name » et la mythique « My friends over you ». Je craignait que la scène soit envahi comme aux derniers concert du groupe en France, malgré quelques slameurs restant sur scène invitant la foule à monter, ils seront très vite chassé par les techs.

On a pu apprécié la chanson qui fait toujours son effet auprès des fans et dès les premières paroles. La foule reprend en cœur le «I still pick my friends over you». Sur cette dernière chanson, le concert ce termine avec une envie que cela ne s'arrête pas. Ce fut un concert mémorable, avec une set list, mélangeant les anciens et nouveaux titres.

DSC_2389

Meet & Greet 

A la fin du concert je me rendis dans un coin de la salle pour accueillir les participants aux meet & greet. Le groupe ne se fit pas attendre. Tous les participants étaient aux anges ! Photo et autographes sont évidement de la partie. J'ai remis un drapeau français au couleurs du groupe à Jordan. Il était ravi, avec quelques participants du meet & greet nous avons fait une photo avec Jordan et Cyrus.

DSC_2393

DSC_2395

DSC_2396

DSC_2398

Le meet & greet se termina, Steve, Ian et Chad nous quitta, Cyrus et Jordan sont restés discuter avec nous. Il était temps de les laisser se reposer après ce concert de fou. Voila c'est terminer pour le concert parisien. Le lendemain, pour la première fois, NFG jouera à Lyon.

Setlist :

  • All Downhill from here

  • Something I call personality

  • Anthem for unwanted

  • Understetement

  • Truck stop blues

  • Better of dead

  • Head on collision

  • Don't let her pull you down

  • Hit or miss

  • Kiss me

  • Tip of the iceberg

  • It's been a summer

  • Dressed to kill

  • Coming home

  • Truth of my youth

  • Story so far

Rappel :

  • Listen to your friends

  • Forget my name

  • My friends over you

Voilà pour ce concert exceptionnelles de New Found Glory en France. Vous avez encore envie de revoir NFG en concert, ou vous avez loupé ces deux concerts rattrapez-vous avec l’album live appelé « Kill it live » qui sort le 8 Octobre prochain avec trois titres studios inédits.